La Foire Aux Questions

La FCPE peut-elle jouer un rôle de médiateur ?

Notre rôle concerne plutôt les actions collectives que les actions individuelles. Si un parent a un problème particulier, il doit en premier lieu s’adresser à l’enseignant de son enfant, au directeur de l’établissement. Nous pouvons dans certains cas intervenir si cela est nécessaire mais cela reste exceptionnel.

Si en revanche, une situation concerne un groupe d’enfants, alors nous prenons le relai auprès de l’école, de la municipalité ou de l’inspection, selon les cas. Nous déconseillons aux parents de s’engager dans des démarches individuelles qui restent isolées et moins efficaces.

Combien de temps cela me prendra-t-il de devenir représentant de parent d’élèves ?

Tout dépend de ce que vous souhaitez …

Adhérent simple : cela ne vous prendra aucun temps !

Adhérent et parent délégué sur une liste existante : une demi journée ou une soirée au moment des élections, un peu de temps pour la préparation des élections (mails), possibilité de se rendre (si vous êtes parent élu titulaire ou suppléant) aux conseils d’école ou de classe (1 par trimestre), aide selon vos disponibilités sur les projets éventuels

Adhérent, délégué et « tête de liste » sur un établissement : Suivi régulier pour répondre aux demandes des parents (variables), contacts avec la direction pour la préparation et des conseils d’écoles, ou d’administration (collèges) et des élections ; Organisation, présence pendant les élections ; Informations et projets au sein de l’équipe. Voir notre document sur les missions et obligations des têtes de liste en élémentaire (réservé au adhérents)

Qui peut voter aux élections de parents d'élèves? Le cas des familles recomposées.

La législation donne le droit de voter aux élections de parents d'élèves au père et à la mère de l'enfant, que ceux-ci soient mariés, séparés ou divorcés.

Le tuteur de l'enfant se verra également attribuer ce droit (on lui a alors transféré l'autorité parentale de l'enfant).

Mais dans le cas des enfants confiés à un tiers:

La famille d’accueil est un tiers qui accomplit tous les actes usuels relatifs à l’enfant, même si les parents sont
toujours détenteurs de l’autorité parentale. Elle peut ainsi se prononcer pour tous les actes courants de la vie
d’un élève dont elle a la garde, sans demander systématiquement l’autorisation aux parents de l’enfant. L’article
R 421-26 du code de l’éducation prévoit expressément qu’elle peut voter et se porter candidat aux élections de
parents. Il convient de veiller dans ce cas que les parents des enfants concernés ne prennent pas part au scrutin

Consulter la brochure sur l'exercice de l'autorité parentale en milieu scolaire:
http://media.education.gouv.fr/file/Les_acteurs/27/8/AutoriteParentale_170278.pdf